Logo Jnf Editions
Portrait d'Henri Michaux  

HENRI MICHAUX

BIOGRAPHIE

Henri Michaux est né le 24 mai 1899 à Namur. Il est mort à Paris le 19 octobre 1984.

Il a très jeune le goût de la lecture, il découvre alors Dostoïevski, Tolstoï ou Lautréamont. Il envisage une carrière de médecin, mais s’engage finalement comme matelot, puis se tourne vers l’écriture.
Arrivé à Paris, en 1924, il se lie d'amitié avec Jules Supervielle et le photographe Brassaï. Il fréquente les peintres surréalistes Max Ernst et Masson.
Il publie son premier recueil : Le Rêve et la jambe. Il part ensuite pour de longs voyages en Asie et en Amérique du Sud, qu’il évoquera dans les livres Ecuador et Un Barbare en Asie.
Dès 1927 il dessine, puis se met vraiment à la peinture en 1935. Alors que son talent d’écrivain s’impose, notamment avec La Nuit remue, Michaux expose pour la première fois en 1937. Passionné par tous les arts et techniques graphiques, il ne cesse de travailler et d’expérimenter, ses recherches d’artiste devenant aussi importantes que son travail d’écrivain, les deux arts se mêlant d’ailleurs dans ses publications.
En 1954, à l'âge de 55 ans, il se confronte aux drogues (mescaline et hallucinogènes) qu’il prend au cours de séances durant lesquelles il dessine ou retranscrit leur effet sur son esprit. Il fait le récit de ces expériences dans Misérable miracle et Connaissance par les gouffres, et en conserve d’incomparables dessins : les « mescaliniens ».

Ami fidèle de René Bertelé et d’Adrienne Monnier, leur correspondance offre un regard précieux sur la vie littéraire et artistique de l’avant-wguerre de 40 et de l’explosion artistique qui la suivit.

   
 
 

Mise à jour le 12.07.2012 © 2011 Juliette Gourlat I Jnf Editions